Month: mai 2018

Tableau Qualité OVALIDE SSR 1.Q.6.NBREC – « Nombre atypique de réalisations d’un acte CSARR » dans T2A VIEWER

Voir article « Nouveau tableau OVALIDE SSR [1.Q.6.NBREC] – Nombre atypique de réalisations d’un acte CSARR (à partir de M3 2018) » pour le contexte et les définitions.

T2A Viewer SSR sélectionne les RHS et les séjours repérés par ce tableau via l’atypie CSARR-6 dans l’écran « Atypies CSARR » (Vue Médicale SSR) qui reprend exactement la requête de ce tableau

En cliquant dans la colonne « RHS » de la ligne « CSARR-6 », vous affichez la liste des RHS concernés par cette atypie avec les informations permettant de retrouver ces RHS et ces actes CSARR dans votre logiciel de PMSI de production (NAS,numéro de semaine, N°séjour SSR).

En ouvrant l’écran « Détail du RHS », vous visualisez le ou les actes CSARR avec une configuration représentée par plus de 14 réalisations en cumulé dans le RHS

Pour aller loin : 
Pour repérer des actes CSARR réalisés un nombre « anormal » de fois dans un RHS, et pas seulement > 14 fois comme dans l’atypie CSARR-6, voir écran « Base des actes CSARR » : sélectionner un périmètre (période, UM, un acte CSARR donné, etc…) puis trier sur la colonne « Nb réal. »

Tableau Qualité OVALIDE SSR 1.Q.5.IAD « Incompatibilité entre diagnostic CIM-10 et âge » dans T2A VIEWER

T2A VIEWER repère les RHS, séjours, diagnostics, actes CSARR et CCAM des tableaux Qualité d’OVALIDE SSR (voir « Les tableaux Qualité OVALIDE SSR dans T2A VIEWER« ). L’équipe PMSI peut alors facilement corriger si nécessaire et si c’est justifié les codages en question, avant les envois ePMSI.

Consigne préalable : vérifier que le nombre de RHS du tableau 1.D.0.RTP « SSRHA et RHA transmis sur la période » est égal au nombre de lignes du fichier RHS importé dans T2A VIEWER (écran par défaut ou écran « Historique des importations« ) pour vous assurer que vous travaillez bien sur le même fichiers PMSI.

Requête T2A VIEWER SSR : 
# écran « Atypies Diagnostics médicaux » dans la Vue Médicale SSR et sélectionner la période
# cliquer sur le bouton « Rechercher »
# Si il y des atypies repérées, elles apparaissent avec le code atypie MEDSSR-4. Accès à la liste des RHS concernés en cliquant sur la ligne dans la colonne RHS. Accès à la liste des séjours concernés via au moins 1 RHS concerné en cliquant sur la ligne dans la colonne Séjours. 

Définition OVALIDE (source : Guide de lecture OVALIDE SSR 2018)
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.

Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe une incompatibilité* entre le diagnostic CIM-10 et le l’âge du patient.
L’incompatibilité peut être due à une erreur dans la date de naissance du patient ou dans le codage du code CIM-10.
Certains codes diagnostics ont été définis, à dire d’experts, comme improbables en fonction de certaines classes d’âge.
Cinq tranches d’âge ont été définies et à chacune d’elle est associée une liste de diagnostics hautement improbables.
L’âge est celui calculé au début de chaque RHA
Pour éliminer les faux positifs, le test a été affiné afin de ne pas retenir comme « atypiques » les résumés présentant des finalités principales de prise en charge appartenant à la catégorie Z50- pour la tranche d’âge des moins d’un an.
Les résultats sont détaillés selon les informations suivantes : diagnostic CIM-10,position du diagnostic CIM-10 : Manifestation Morbide Principale MMP, Finalité Principale de prise en charge FP, Affection Etiologique AE, Diagnostic Associé DAS, catégorie d’âge (0, ]0-10[ ans, [10-20[ ans, [20-65[ ans, ≥65 ans).
*: L’incompatibilité est basée sur les variables CL1V à CL6V (=1 si incompatible avec la catégorie d’âge) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI

Tableau Qualité OVALIDE SSR 1.Q.5.ISD « Incompatibilité entre diagnostic CIM-10 et sexe » dans T2A VIEWER

T2A VIEWER repère les RHS, séjours, diagnostics, actes CSARR et CCAM des tableaux Qualité d’OVALIDE SSR (voir « Les tableaux Qualité OVALIDE SSR dans T2A VIEWER« ). L’équipe PMSI peut alors facilement corriger si nécessaire et si c’est justifié les codages en question, avant les envois ePMSI.

Consigne préalable : vérifier que le nombre de RHS du tableau 1.D.0.RTP « SSRHA et RHA transmis sur la période » est égal au nombre de lignes du fichier RHS importé dans T2A VIEWER (écran par défaut ou écran « Historique des importations« ) pour vous assurer que vous travaillez bien sur le même fichiers PMSI.

Requête T2A VIEWER SSR : 
# écran « Atypies Diagnostics médicaux » dans la Vue Médicale SSR et sélectionner la période
# cliquer sur le bouton « Rechercher »
# Si il y des atypies repérées, elles apparaissent avec le code atypie MEDSSR-3. Accès à la liste des RHS concernés en cliquant sur la ligne dans la colonne RHS. Accès à la liste des séjours concernés via au moins 1 RHS concerné en cliquant sur la ligne dans la colonne Séjours. 

Définition OVALIDE (source : Guide de lecture OVALIDE SSR 2018)
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.

Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe une incompatibilité* entre le diagnostic CIM-10 et le sexe du patient.
L’incompatibilité peut être due à une erreur dans le codage du sexe ou dans le codage du code CIM10.
Certains codes CIM-10 à usage PMSI ont été définis, à dire d’expert, comme incompatibles avec le sexe masculin ou féminin. En effet, certains codes sont implicitement associés avec le sexe du patient comme par exemple les codes des groupes des maladies des organes génitaux de l’homme ou des affections non inflammatoires de l’appareil génital de la femme. Les notes d’inclusion ou d’exclusion associées à certains codes précisent parfois le sexe concerné comme, à titre d’exemple, le code F84.2 Syndrome de Rett pour lequel il est énoncé « Trouble décrit jusqu’ici uniquement chez les filles … ».
Les résultats sont détaillés selon les informations suivantes : diagnostic CIM-10, position du diagnostic CIM-10 : Manifestation Morbide Principale MMP, Finalité Principale de prise en charge FP, Affection Etiologique AE, Diagnostic Associé DAS, code sexe : ‘1’ = homme, ‘2’ = femme.
*
: L’incompatibilité est basée sur la variable SEXD (=1 si incompatibilité avec le sexe féminin, =2 si incompatibilité avec le sexe masculin) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI. 

Tableaux Qualité OVALIDE SSR 1.Q.5.MMPI, 1.Q.5.AEI  et 1.Q.5.DAI dans T2A VIEWER

T2A VIEWER repère les RHS, séjours, diagnostics, actes CSARR et CCAM des tableaux Qualité d’OVALIDE SSR (voir « Les tableaux Qualité OVALIDE SSR dans T2A VIEWER« ). L’équipe PMSI peut alors facilement corriger si nécessaire et si c’est justifié les codages en question, avant les envois ePMSI.

Nous traitons les 3 tableaux 1.Q.5.MMPI « Diagnostic CIM-10 imprécis en position de MMP », 1.Q.5.AEI « Diagnostic CIM-10 imprécis en position de AE » et 1.Q.5.DAI « Diagnostic CIM-10 imprécis en position de DA » dans un seul article car ils sont très semblables.

Consigne préalable : vérifier que le nombre de RHS du tableau 1.D.0.RTP « SSRHA et RHA transmis sur la période » est égal au nombre de lignes du fichier RHS importé dans T2A VIEWER (écran par défaut ou écran « Historique des importations« ) pour vous assurer que vous travaillez bien sur le même fichiers PMSI.

Requête T2A VIEWER SSR : 
# écran « Précision de codage des diagnostics SSR » dans la Vue Médicale SSR et sélectionner la période
# sélectionner la position de codage correspondant au tableau dans le filtre « Type de diagnostics » (MMP, AE, DAS)
# sélectionner les valeurs « Codes imprécis » et « Codes très imprécis » dans le filtre « Imprécisions DATIM » et cliquer sur le bouton « Rechercher »
# Chaque ligne de résultat correspond à un RHS repéré. Accès au détail du RHS en cliquant sur la ligne. Export excel ou impression du tableau pour aller corriger dans votre logiciel PMSI de production.

Les définitions OVALIDE (source : Guide de lecture OVALIDE SSR 2018)
1.Q.5.MMPI – Diagnostic CIM-10 imprécis en position de MMP
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.

Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe un diagnostic CIM-10 considéré comme imprécis*, à dire d’expert, en position de Manifestation Morbide Principale.
Les diagnostics doivent être codés avec le maximum de précision permis par la CIM-10 à usage PMSI. Comme le stipule le Guide méthodologique de production SSR, il convient de choisir le code diagnostic le plus précis possible pour caractériser l’affection ou le problème de santé à coder. 
* : Le caractère imprécis est basé sur la variable IMPRECIS (=1 ou 2 si imprécis) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI.

1.Q.5.AEI – Diagnostic CIM-10 imprécis en position de AE
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.
Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe un diagnostic CIM-10 considéré comme imprécis*, à dire d’expert, en position d’Affection Etiologique.
Les diagnostics doivent être codés avec le maximum de précision permis par la CIM-10 à usage PMSI. Comme le stipule le Guide méthodologique de production SSR, il convient de choisir le code diagnostic le plus précis possible pour caractériser l’affection ou le problème de santé à coder. 
* : Le caractère imprécis est basé sur la variable IMPRECIS (=1 ou 2 si imprécis) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI.

1.Q.5.DAI – Diagnostic CIM-10 imprécis en position de DA
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.
Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe un diagnostic CIM-10 considéré comme imprécis*, à dire d’expert, en position de Diagnostic Associé .
Les diagnostics doivent être codés avec le maximum de précision permis par la CIM-10 à usage PMSI. Comme le stipule le Guide méthodologique de production SSR, il convient de choisir le code diagnostic le plus précis possible pour caractériser l’affection ou le problème de santé à coder. 
* : Le caractère imprécis est basé sur la variable IMPRECIS (=1 ou 2 si imprécis) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI.

Ecran « Actes CSARR et intervenant »

Ecran du menu « Vue médicale SSR ». Présentation des écrans T2A VIEWER.

Filtres standard : Période, UM, Hospitalisation SSR, Type d’autorisation SSR, NASGME

Filtres spécifiques : Intervenant, Chapitre CSARR, Sous-chapitre CSARR, Acte CSARR

Onglet « Activité des intervenants »

Les résultats = activité CSARR par type d’intervenant. En double-cliquant sur une ligne, accès à la liste des RHS
Les colonnes =
# Code = code du type intervenant
# Intervenant = libellé du type intervenant
# Réalisations =
# % réalisations =
# Fréquence cumulée en réalisations =
# Actes CSARR =
# RHS =
# Séjours =
# Journées =
# Pondération CSARR =
# Pondération CSARR moyenne =
# Pondération CSARR / Journée =
# Fréquence cumulée pondération CSARR =
# Durée CSARR =
# Durée CSARR / Journée = 

Onglet « Actes CSARR par intervenant »

Les résultats = case mix par doublet « Type intervenant + codage CSARR »
Les colonnes =
# Code = code du type intervenant
# Intervenant = libellé du type intervenant
# Acte CSARR
# Pondération unitaire =
# Réalisations =
# % réalisations =
# Fréquence cumulée en réalisations =
# RHS =
# Séjours =
# Pondération CSARR = 

Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article