Analyses SSR_

Tableau Qualité OVALIDE SSR 1.Q.5.IAD « Incompatibilité entre diagnostic CIM-10 et âge » dans T2A VIEWER

T2A VIEWER repère les RHS, séjours, diagnostics, actes CSARR et CCAM des tableaux Qualité d’OVALIDE SSR (voir « Les tableaux Qualité OVALIDE SSR dans T2A VIEWER« ). L’équipe PMSI peut alors facilement corriger si nécessaire et si c’est justifié les codages en question, avant les envois ePMSI.

Consigne préalable : vérifier que le nombre de RHS du tableau 1.D.0.RTP « SSRHA et RHA transmis sur la période » est égal au nombre de lignes du fichier RHS importé dans T2A VIEWER (écran par défaut ou écran « Historique des importations« ) pour vous assurer que vous travaillez bien sur le même fichiers PMSI.

Requête T2A VIEWER SSR : 
# écran « Atypies Diagnostics médicaux » dans la Vue Médicale SSR et sélectionner la période
# cliquer sur le bouton « Rechercher »
# Si il y des atypies repérées, elles apparaissent avec le code atypie MEDSSR-4. Accès à la liste des RHS concernés en cliquant sur la ligne dans la colonne RHS. Accès à la liste des séjours concernés via au moins 1 RHS concerné en cliquant sur la ligne dans la colonne Séjours. 

Définition OVALIDE (source : Guide de lecture OVALIDE SSR 2018)
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.

Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe une incompatibilité* entre le diagnostic CIM-10 et le l’âge du patient.
L’incompatibilité peut être due à une erreur dans la date de naissance du patient ou dans le codage du code CIM-10.
Certains codes diagnostics ont été définis, à dire d’experts, comme improbables en fonction de certaines classes d’âge.
Cinq tranches d’âge ont été définies et à chacune d’elle est associée une liste de diagnostics hautement improbables.
L’âge est celui calculé au début de chaque RHA
Pour éliminer les faux positifs, le test a été affiné afin de ne pas retenir comme « atypiques » les résumés présentant des finalités principales de prise en charge appartenant à la catégorie Z50- pour la tranche d’âge des moins d’un an.
Les résultats sont détaillés selon les informations suivantes : diagnostic CIM-10,position du diagnostic CIM-10 : Manifestation Morbide Principale MMP, Finalité Principale de prise en charge FP, Affection Etiologique AE, Diagnostic Associé DAS, catégorie d’âge (0, ]0-10[ ans, [10-20[ ans, [20-65[ ans, ≥65 ans).
*: L’incompatibilité est basée sur les variables CL1V à CL6V (=1 si incompatible avec la catégorie d’âge) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI

Tableau Qualité OVALIDE SSR 1.Q.5.ISD « Incompatibilité entre diagnostic CIM-10 et sexe » dans T2A VIEWER

T2A VIEWER repère les RHS, séjours, diagnostics, actes CSARR et CCAM des tableaux Qualité d’OVALIDE SSR (voir « Les tableaux Qualité OVALIDE SSR dans T2A VIEWER« ). L’équipe PMSI peut alors facilement corriger si nécessaire et si c’est justifié les codages en question, avant les envois ePMSI.

Consigne préalable : vérifier que le nombre de RHS du tableau 1.D.0.RTP « SSRHA et RHA transmis sur la période » est égal au nombre de lignes du fichier RHS importé dans T2A VIEWER (écran par défaut ou écran « Historique des importations« ) pour vous assurer que vous travaillez bien sur le même fichiers PMSI.

Requête T2A VIEWER SSR : 
# écran « Atypies Diagnostics médicaux » dans la Vue Médicale SSR et sélectionner la période
# cliquer sur le bouton « Rechercher »
# Si il y des atypies repérées, elles apparaissent avec le code atypie MEDSSR-3. Accès à la liste des RHS concernés en cliquant sur la ligne dans la colonne RHS. Accès à la liste des séjours concernés via au moins 1 RHS concerné en cliquant sur la ligne dans la colonne Séjours. 

Définition OVALIDE (source : Guide de lecture OVALIDE SSR 2018)
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.

Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe une incompatibilité* entre le diagnostic CIM-10 et le sexe du patient.
L’incompatibilité peut être due à une erreur dans le codage du sexe ou dans le codage du code CIM10.
Certains codes CIM-10 à usage PMSI ont été définis, à dire d’expert, comme incompatibles avec le sexe masculin ou féminin. En effet, certains codes sont implicitement associés avec le sexe du patient comme par exemple les codes des groupes des maladies des organes génitaux de l’homme ou des affections non inflammatoires de l’appareil génital de la femme. Les notes d’inclusion ou d’exclusion associées à certains codes précisent parfois le sexe concerné comme, à titre d’exemple, le code F84.2 Syndrome de Rett pour lequel il est énoncé « Trouble décrit jusqu’ici uniquement chez les filles … ».
Les résultats sont détaillés selon les informations suivantes : diagnostic CIM-10, position du diagnostic CIM-10 : Manifestation Morbide Principale MMP, Finalité Principale de prise en charge FP, Affection Etiologique AE, Diagnostic Associé DAS, code sexe : ‘1’ = homme, ‘2’ = femme.
*
: L’incompatibilité est basée sur la variable SEXD (=1 si incompatibilité avec le sexe féminin, =2 si incompatibilité avec le sexe masculin) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI. 

Tableaux Qualité OVALIDE SSR 1.Q.5.MMPI, 1.Q.5.AEI  et 1.Q.5.DAI dans T2A VIEWER

T2A VIEWER repère les RHS, séjours, diagnostics, actes CSARR et CCAM des tableaux Qualité d’OVALIDE SSR (voir « Les tableaux Qualité OVALIDE SSR dans T2A VIEWER« ). L’équipe PMSI peut alors facilement corriger si nécessaire et si c’est justifié les codages en question, avant les envois ePMSI.

Nous traitons les 3 tableaux 1.Q.5.MMPI « Diagnostic CIM-10 imprécis en position de MMP », 1.Q.5.AEI « Diagnostic CIM-10 imprécis en position de AE » et 1.Q.5.DAI « Diagnostic CIM-10 imprécis en position de DA » dans un seul article car ils sont très semblables.

Consigne préalable : vérifier que le nombre de RHS du tableau 1.D.0.RTP « SSRHA et RHA transmis sur la période » est égal au nombre de lignes du fichier RHS importé dans T2A VIEWER (écran par défaut ou écran « Historique des importations« ) pour vous assurer que vous travaillez bien sur le même fichiers PMSI.

Requête T2A VIEWER SSR : 
# écran « Précision de codage des diagnostics SSR » dans la Vue Médicale SSR et sélectionner la période
# sélectionner la position de codage correspondant au tableau dans le filtre « Type de diagnostics » (MMP, AE, DAS)
# sélectionner les valeurs « Codes imprécis » et « Codes très imprécis » dans le filtre « Imprécisions DATIM » et cliquer sur le bouton « Rechercher »
# Chaque ligne de résultat correspond à un RHS repéré. Accès au détail du RHS en cliquant sur la ligne. Export excel ou impression du tableau pour aller corriger dans votre logiciel PMSI de production.

Les définitions OVALIDE (source : Guide de lecture OVALIDE SSR 2018)
1.Q.5.MMPI – Diagnostic CIM-10 imprécis en position de MMP
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.

Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe un diagnostic CIM-10 considéré comme imprécis*, à dire d’expert, en position de Manifestation Morbide Principale.
Les diagnostics doivent être codés avec le maximum de précision permis par la CIM-10 à usage PMSI. Comme le stipule le Guide méthodologique de production SSR, il convient de choisir le code diagnostic le plus précis possible pour caractériser l’affection ou le problème de santé à coder. 
* : Le caractère imprécis est basé sur la variable IMPRECIS (=1 ou 2 si imprécis) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI.

1.Q.5.AEI – Diagnostic CIM-10 imprécis en position de AE
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.
Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe un diagnostic CIM-10 considéré comme imprécis*, à dire d’expert, en position d’Affection Etiologique.
Les diagnostics doivent être codés avec le maximum de précision permis par la CIM-10 à usage PMSI. Comme le stipule le Guide méthodologique de production SSR, il convient de choisir le code diagnostic le plus précis possible pour caractériser l’affection ou le problème de santé à coder. 
* : Le caractère imprécis est basé sur la variable IMPRECIS (=1 ou 2 si imprécis) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI.

1.Q.5.DAI – Diagnostic CIM-10 imprécis en position de DA
Les tableaux portent sur les RHA des années n-1 et n, transmis en année n.
Le tableau présente les volumes d’activités (effectifs de RHA en hospitalisation à temps partiel, et SSRHA en hospitalisation à temps complet) pour lesquels on observe un diagnostic CIM-10 considéré comme imprécis*, à dire d’expert, en position de Diagnostic Associé .
Les diagnostics doivent être codés avec le maximum de précision permis par la CIM-10 à usage PMSI. Comme le stipule le Guide méthodologique de production SSR, il convient de choisir le code diagnostic le plus précis possible pour caractériser l’affection ou le problème de santé à coder. 
* : Le caractère imprécis est basé sur la variable IMPRECIS (=1 ou 2 si imprécis) de la table DiagINFO, utilisée dans tous les champs du PMSI.

Les tableaux Qualité OVALIDE SSR dans T2A VIEWER

T2A VIEWER repère les RHS, séjours, diagnostics, actes CSARR et CCAM des tableaux Qualité d’OVALIDE SSR.
L’équipe PMSI peut alors facilement corriger si nécessaire et si c’est justifié les codages en question, avant les envois ePMSI.

1.Q.5.ISD – Incompatibilité entre diagnostic CIM-10 et sexe
1.Q.5.IAD – Incompatibilité entre diagnostic CIM-10 et âge
1.Q.5.MMPI – Diagnostic CIM-10 imprécis en position de MMP

1.Q.5.AEI – Diagnostic CIM-10 imprécis en position de AE
1.Q.5.DAI – Diagnostic CIM-10 imprécis en position de DA
1.Q.5.OPMMP – GN avec un taux atypique du code J81 – Œdème pulmonaire en MMP/AE
1.Q.5.IPDA – GN avec un taux atypique du code Z29.0 – Isolement prophylactique en D
1.Q.6.FPZ50SA – Absence d’acte CSARR dans des RHA de rééducation
1.Q.6.NBRSYNT – Nombre atypique de réalisations du code ZZC+221 Synthèse interdisciplinaire de RR
1.Q.6.NBREC – Nombre atypique de réalisations d’un acte CSARR
1.Q.6.TIACS – Type d’intervenant atypique pour un acte CSARR
1.Q.6.NBIACP – Nombre d’intervenants atypique pour un acte CSARR pluriprofessionnel
1.Q.7.EAMED – Effectifs atypiques dans FichComp MED

Analyses SSR pour les directions

T2A VIEWER calcule pour les directions (Direction Générale, DAF, contrôle de gestion) de nombreuses analyses à valeur ajoutée de l’activité SSR, dont certaines exclusives.
Ces analyses peuvent être produites par les directions elles-mêmes via un accès T2A VIEWER sur leur PC, directement et en toute autonomie. Une fois par mois, un email est envoyé aux directions pour les informer des nouvelles fonctionnalités les intéressant et pour documenter des exemples d’utilisations dans une optique de partage des bonnes pratiques.
Chaque analyse est personnalisable selon de nombreux filtres (UM, autorisation, type d’hospitalisation, prises en charges), exportable sur Excel et visualisable en PDF.
Ces analyses, dont la liste n’est pas exhaustive, sont classées en 3 familles. 

Famille « Suivi et pilotage d’activité SSR »
# Comparaison des nombres de séjours et de journées de présence (JP) par période d’une année sur l’autre. En absolu, en relatif et en lissant l’effet file active. Sur tout l’établissement, par UM ou regroupement d’UM, par prises en charges, par type d’hospitalisation, par type d’autorisation. Voir écran « Synthèse Activité SSR »
# Suivi de la file active et de son évolution. Voir écran « Synthèse Patients SSR »
# Suivi des fréquentations et taux d’occupation par jour, semaine, mois et année. Voir écran « Fréquentation et TO SSR »
# Suivi des DMS, des DMP (Durée Moyenne de Présence) et des durées moyennes de prise en charge en HP. Voir écrans « Synthèse Activité SSR » et  »
# Répartition géographique des patients. Voir écran « Répartition géographique SSR »
# Suivi de l’activité médicale agrégée. Voir écran « Case mix GME »
# Suivi de l’activité paramédicale agrégée. Voir écran « Case mix CSARR »
# Comparaison d’activités entres établissements d’un même groupe. Voir filtre « Etablissements » et écran « Synthèse Activité SSR »
# Utilisation des plateaux techniques spécialisés. Voir écran « Plateaux Techniques Spécialisées »

Famille « Recettes DMA »
# Calculs des valorisations DMA de 100% des séjours via algorithme T2A VIEWER
# Simulation de valorisations DMA
# Détail des contributions des différentes recettes DMA (DMA brute, recettes liées aux différents coefficients, recette liée au coefficient de spécialisation, majoration pédiatrique)
# Calculs, par prises en charge, des valorisation DMA / séjour et / JP ou venue
# Calcul en cours d’année du coefficient de spécialisation de l’établissement en cours d’acquisition
# Repérage des séjours non valorisés sur ePMSI par type de non-valorisation avec indication des séjours concernés
# Séjour par séjour, comparaison de la valorisation 100% DMA et de la valorisation actuelle dans le modèle de transition
# Calculs des pertes de recettes liées aux permissions
# Suivi de l’évolution des recettes DMA 

Famille « Stratégie de l’établissement »
# Calculs et identification des séjours HC « orientés forfait » = séjours et prises en charge avec un impact important de la durée de séjour sur la valorisation DMA de ces séjours => impact sur la stratégie, l’organisation et les pratiques médicales
# Calculs d’indicateurs consolidés réellement pertinents pour piloter une activité SSR en contexte DMA (exemples : évolution de la pondération moyenne valorisée par type d’intervenant paramédical, case mix des recettes DMA des prises en charge, suivi des impacts en perte de recettes des permissions)

Copyright © T2A Conseil — Imprimer cet article

 

Requêtes SSR faciles et à haut rendement

Liste documentée de requêtes SSR dans T2A VIEWER simples à exécuter et à comprendre avec un bénéfice immédiat pour l’établissement.

Ces requêtes concernent les différents domaines d’analyse (contrôle qualité, aide au codage, optimisation recettes DMA, analyses d’activité) et ne constituent qu’un échantillon des très nombreuses analyses et calculs possibles avec T2A VIEWER

1 – Case mix de l’activité par prise en charge.
Suite réservée aux utilisateurs T2A VIEWER. Se connecter

2 – Base des séjours SSR
Suite réservée aux utilisateurs T2A VIEWER. Se connecter

3 – Base des RHS
Suite réservée aux utilisateurs T2A VIEWER. Se connecter

4 – Repérage de sous-codages ou sur-codages CSARR
Suite réservée aux utilisateurs T2A VIEWER. Se connecter

5 – Optimisation des valorisations DMA des séjours
Suite réservée aux utilisateurs T2A VIEWER. Se connecter

Les coefficients SSR dans T2A VIEWER SSR

Tous les coefficients SSR se paramètrent dans l’onglet « Paramétrages établissement » de l’écran « Etablissement » (menu « Paramétrages ») et sont pris en compte dans les calculs de valorisation DMA dans les différents écrans concernés en temps réel (donc si vous changez un coefficient SSR et que vous relancez un écran, les valorisations DMA se recalculent en direct).
Le paramétrage de tous les coefficients SSR sauf le coefficient prudentiel est obligatoire pour calculer les valorisations DMA

Formule de calcul pour la prise en compte des coefficients SSR dans les valorisations DMA :
valo DMA avec coeff SSR = valo DMA hors coeff SSR x CG x CS x CT x coeff hono x (1 – coeff prud.)

Coefficient géographique SSR (CG SSR)
1,07 en Ile de France et 1,00 en Province. Pour les DOM-TOM : voir au cas par par cas

Coefficient de spécialisation SSR  (CS SSR)
Vous pouvez « jouer » avec ce coefficient en le paramétrant à 1 pour exclure la part de valorisation DMA relative à ce financement ponctuel liés à la pondération CSARR ou avec la valeur de l’année N-1 communiquée par votre Tutelle ou avec la valeur acquise en cours d’année et calculée par T2A VIEWER SSR (écran « Synthèse recettes DMA »)

Coefficient de transition SSR (CT SSR)
Vous pouvez « jouer » avec ce coefficient en le paramétrant à 1 pour exclure la part de valorisation DMA relative à ce financement ponctuel liés à la pondération CSARR ou avec la valeur de l’année N-1 communiquée par votre Tutelle

Coefficient honoraire SSR (CT SSR)
Paramétrer à 1,00 pour les établissements ex DGF qui ne sont pas concernés par ce coefficient.
Choix du paramétrage pour les établissements ex OQN : coefficient de l’année N-1 ou 1,00 pour ne pas en tenir compte
Voir article « Le calcul du coefficient honoraire en DMA SSR« 

Coefficient prudentiel SSR (CT SSR)
Valeur 2017 = 0,7%. Paramétrer la valeur 0,007 si vous souhaitez que les valorisations DMA dans T2A VIEWER SSR tiennent compte de ce coefficient sinon ne pas paramétrer avec la valeur 

Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article

Repérer séjours et RHS groupés en erreur (CM 90)

Les filtres GME n’intègrent pas la CM 90 car, en pratique, les fichiers RHS importés dans T2A VIEWER SSR ont tous été groupés avec succès par les logiciels de production PMSI.

Il peut toutefois arriver qu’il y ait quelques séjours et RHS en CM 90 quand l’établissement n’est pas en mesure de coder toute son activité (TIM absente longtemps, changement de logiciel, médecin DIM absent, etc…).

Pour repérer les RHS groupés en CM 90 : 
# écran « Base des RHS » et exporter sur Excel, puis filtrer sur la colonne « GME » pour isoler les RHS en 90

Pour repérer les séjours groupés en CM 90 : 
# écran « Base des séjours SSR » et exporter sur Excel, puis filtrer sur la colonne « GME » pour isoler les RHS en 90

NB 1 : les séjours et RHS en CM 90 sont évidemment comptabilisés dans les différents écrans d’analyse (Case mix GME, Synthèse d’activité SSR, etc…)

NB 2 : T2A VIEWER SSR afffiche l’intitulé des GME en 90 en passant la souris sur le code GME (ex : 9096Z0 « Erreurs détectés par les contrôles effectuées sur un RHS »)

Voir aussi l’écran « Contrôles groupage SSR« 

MIG SSR hyperspécialisation « Insuffisance respiratoire chronique » dans T2A VIEWER SSR

Voir l’article « Nouveau financement SSR « MIG hyperspécialisation » pour les séjours d’HC « Insuffisance respiratoire chronique »« 

Pour sélectionner les séjours concernés dans T2A VIEWER SSR :
#1 Aller dans l’écran « Base de séjours SSR » (menu « Vue Etablissement »)
#2 Paramétrage des filtres « Hospitalisation » = « Hospitalisation complète », « Age » = « [18 », « CIM-10 » = « J961 » (T2A VIEWER sélectionne le diagnostic J961 et ses codes fils, donc tous les codes de la catégorie J961)
Pour les DAS, paramétrer aussi le filtre « GN » en sélectionnant le GN 0406
Donc faire 2 recherches : 1 pour les séjours avec 1 MMP ou 1 AE en J961 et 1 pour les séjours avec 1 DAS en J961 dans le GN 0406
#3 Repérage des séjours concernés directement dans le tableau

Remarque : vous pouvez aussi retrouver ces résultats dans l’écran « Tous les diagnostics SSR » (menu « Vue médicale SSR »)

Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article

Intérêts de T2A VIEWER SSR pour les Directions

Les directions d’établissements SSR disposent dans T2A VIEWER SSR d’informations exclusives leur permettant de piloter leurs activités en DMA SSR :

# Calculs des valorisation DMA des séjours au fil de l’eau dans l’année en cours, avec un historique depuis 2016, par UM ou regroupement d’UM, type d’hospitalisation et par type d’autorisation : valorisation DMA totale, par séjour, par journée de présence

# Analyses fines des valorisations DMA par prises en charge pour mettre en relation les coûts de production des soins pour ces prises en charge avec les recettes attendues


# Calcul du coefficient de spécialisation (rappel : financement ad’hoc basé sur l’activité de rééducation-réadaptation via le codage CSARR) : recette attendue liée au coefficient de spécialisation, « éclatement » de cette recette par prise en charge, importance relative par rapport aux recettes DMA stricto sensu, contributions des types d’intervenants paramédicaux en lien avec cette recette, etc…


# Contributions relatives des UM aux recettes DMA de l’établissement


# Pilotage au mois de l’évolutions des recettes pour réagir en cours d’année et mener des actions correctives avec la communauté médicale et le DIM

Ces informations peuvent être comparées entre périodes, exportées sur Excel ou imprimer en PDF à tout moment.

L’exploitation de ces informations permet aux Directions d’engager un dialogue serein, quantifié, à valeur ajoutée avec l’équipe DIM dans l’intérêt de l’établissement : quels leviers liés au PMSI pour « redresser » des recettes insuffisantes pour une prise en charge ? quelles orientations privilégiées en terme de files actives ?

Les interfaces T2A VIEWER SSR sont suffisamment simples pour pouvoir être manipulées à minima, sans connaissance PMSI approfondie. L’essentiel des analyses intéressant les directions sont regroupées dans 3 écrans.

Les directions peuvent demander des accès T2A VIEWER SSR sur leur poste en nous contactant.

Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article