Ecran « Atypies diagnostics médicaux »

Ecran du menu « Vue Médicale SSR ». Présentation des écrans T2A VIEWER.

Filtres standard : Période, UM, Hospitalisation SSR, Type d’autorisation SSR, NASGME

Chacune des atypies liées au codage des diagnostics médicaux est identifiée par un code et un intitulé. 

Liste documentée des atypies :

MEDSSR-1 « RHS avec au moins 2 codages CIM-10 identiques ».
Généralement un codage de morbidité principale redondé en DAS. Le repérage des codes CIM-10 codés 2 fois est immédiat dans l’écran « Détail du RHS ». Ces sur-codages sont à éliminer.
1 RHS avec plus d’un code CIM-10 redondé n’est repéré qu’une fois.
Cette atypie correspond à la fonction de T2A VIEWER

MEDSSR-2 « Codage de précarité et pas d’intervention ASS »
Repérage des séjours avec au moins 1 code CIM-10 de précarité codé et aucun acte CSARR codé dans le séjour avec le type d’intervenant « Assistant de Service Social »
La liste des codes de précarité est accessible dans l’écran « CIM-10 SSR » (filtre « Type de code »). Source : OVALIDE
La justification des codages de précarité, en particulier quand ils sont CMA (ex :Z5912 « Logement inadéquat du fait de l’état de santé de la personne »), suppose généralement l’intervention d’une ASS.
Cette atypie correspond à la fonction de T2A VIEWER

MEDSSR-3 « ZZC+221 codé > 1 fois par semaine »
Repérage des RHS avec un nombre cumulé de réalisations du code ZZC+221 « Synthèse inter-disciplinaire » dans le RHS > 1.
Généralement il s’agit d’erreurs de saisie à corriger. Même si il  y a eu effectivement plusieurs synthèses inter-disciplinaires dans la semaine, il est recommandé de n’en coder qu’une.
Cette atypie correspond au test OVALIDE « 1.Q.6.NBRSYNT – Nombre atypique de réalisations du code ZZC+221 Synthèse interdisciplinaire de RR ».
Cette atypie correspond à la fonction de T2A VIEWER

Le nombre total d’atypies calculé au dessus du tableau = total des RHS et des séjours (selon les atypies) repérés 

En cliquant sur une ligne du tableau, accès à la liste des séjours ou des RHS avec l’atypie de la ligne.

Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article